CREPI utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Retour sur le restaurant éphémère "L'EMPREINTE" du CREPI Auvergne

Publiée le 17/07/2019

C’est un repas un peu particulier organisé ce mercredi 10 juillet à midi à Clermont par des demandeurs d’emploi, pas forcément du métier. Autour de la table des chefs d’entreprises susceptibles de les embaucher jugeant aussi bien l’assiette que le comportement de chacun. Dans la cuisine la pression monte un peu : seulement deux connaissent le métier, pour les autres c’est une découverte. Sous la conduite du directeur de l’hôtel MERCURE Clermont Jaude, il faut réaliser trois plats.

Dehors, on aménage la terrasse qui doit accueillir le repas. Une mise en situation qui casse les codes de l’enchaînement traditionnel CV - lettre de motivation - entretien d’embauche. Puis vient l’heure du service. Les assiettes sont préparées devant les convives, des recruteurs et des chefs de service qui observent avec attention : pour eux aussi, cela sort de l’ordinaire. « Ça nous oblige aussi à revoir nous notre position et notre manière de faire sur le recrutement, et ça nous force aussi nous à nous dévoiler différemment, finalement. Donc on trouve que c’est une très bonne initiative. » (Responsable RH Auchan Clermont Nord)

Grande distribution, construction de bâtiment et travaux publiques, agence d’intérim… La majorité des recruteurs n’a rien avoir avec la restauration.

« Ils ont le temps de nous observer et de se faire une idée déjà, une première idée » (candidate en formation communication interne et digitale) 

Une méthode qui a fait ses preuves, les restaurants éphémères débouchent sur une proposition de contrat de travail ou d'alternance pour un candidat sur deux.