Actualité

Actualités du réseau



26/09/2016

Fédération CREPI : élection du nouveau Président


Le 14 septembre dernier, Philippe MOULIA a été élu à la présidence de la Fédération nationale des CREPI succédant à Patrice BONY. Quatre grandes ambitions guideront ce nouveau mandat :
  • Poursuivre les actions en faveur des personnes en recherche d'emploi, notamment les jeunes et les personnes issues des Quartiers de la Politique de la Ville
  • Développer l'ancrage territorial du réseau pour mieux s'adapter aux réalités économiques locales
  • Rallier toujours plus d'entreprises, PME, TPE et grands groupes pour proposer des solutions professionnelles
  • Fédérer les associations CREPI autour du projet commun et des valeurs portées par la Fédération nationale
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
​PORTRAIT
 
Directeur d'Eiffage Construction Nord Aquitaine, président fondateur du club professionnel de rugby bordelais (UBB), Président du CREPI Gironde depuis 2008, Philippe Moulia, est un homme engagé sur tous les fronts.

Incarnant les valeurs de l'entrepreneuriat responsable cet homme de terrain cultive quotidiennement son intérêt pour l'autre, pour la société. « Lorsque l'on reçoit, il faut savoir donner » : cette devise le suit au quotidien, dans les différentes structures où il s'investit.

A rebours des idées préconçues empêchant les jeunes de se lancer sans une expérience salariée, Philippe  Moulia débute sa carrière… en créant son entreprise. Un choix né de la volonté, acquise très tôt, d'agir dans l'économie réelle après s'être rendu compte que son professeur d'économie n'avait jamais travaillé dans une entreprise. Il intègre plus tard l'entreprise Pelège pour trois ans avant d'entrer chez Eiffage en 1990, où il gravit les échelons jusqu'à la fonction actuelle de Directeur de la région Nord Aquitaine. 

En 2008, c'est une rencontre avec Jean Carré, alors président de la Fédération des CREPI, qui fait basculer Philippe Moulia dans les filets de l'insertion. « Une rencontre, une heure, un projet, j'ai été immédiatement conquis ». Son investissement est récompensé par des rencontres qui l'ont marqué : notamment celle d'une femme qui a « frappé à la porte du CREPI avec de grandes difficultés sociales et professionnelles. A la fin de son parcours au CREPI, une entreprise adhérente l'a recrutée en tant qu'agent d'accueil. Lorsque je la revois, je sais pourquoi nous faisons tout cela ». Un conviction qu'il aura à coeur de porter dans ses nouvelles fonctions de Président de la Fédération.

« Notre métier c'est avant tout l'humain. Dans les moments difficiles, il ne faut jamais mentir, ne pas se chercher d'excuses, agir et trouver des solutions pour les personnes qui cherchent un emploi ».